La gloire de Dieu et l'ennemi

Comme la Bible le montre, le diable notre ennemi n’a pas toujours été mauvais.

 

Il fut certainement un temps où il chantait de tout son cœur  à la gloire de Dieu.  Il fut certainement un temps où Lucifer, comme il était appelé en ce temps, recherchait la gloire de Dieu et qu’il chantait à la gloire de Dieu au point que c’est certainement à la hauteur de ses qualités de chantre pour Dieu qu’il occupait la position de chef de la louange de Dieu dans le ciel.


Que s’est il donc passé ? Nous ne le savons que plus ou moins car la Bible ne s’étend pas longuement sur la question.

Dans tous les cas, il est donc bon de souligner que lorsqu’on parle du diable et de l’adoration de Dieu,  notre ennemi n’est pas étranger à la gloire de Dieu.  Il n’est donc pas étranger à tout ce qui peut se passer dans la vie de quelqu’un qui veut adorer le Seigneur : dans le cœur de tout adorateur vrai il y a un vif désir de glorifier le Seigneur plus que tout. Mais à quel moment, dans ce vif désir, il arrive que l’on cherche peu à peu à attirer à nous la gloire de Dieu? Nul ne peut exactement le dire. Mais Il y a certainement un élément déclencheur et aussi il y a certainement un élément pour empêcher que cela ne se produise.


Ce qui est clair c’est qu’il faut rendre à Dieu la gloire qui lui est due. Il faut lui rendre à lui et à personne d’autre. Quand bien un homme a sur lui un peu de cette gloire, il  devrait s’en détacher, dans son esprit tout au moins. Cela me fait penser à Moise et cette lumière sur sa face. Tous les fils d’Israël cherchaient à voir cette gloire, mais Moïse lui se cachait. Et pourtant, la gloire est digne d’être vue parce qu’elle « glorieuse » et belle. Mais Moise n’a pas fait cas de cette gloire comme quelque chose à montrer.


Dieu peut attacher un peu de sa gloire à son serviteur mais dans l’esprit de ce dernier il doit savoir que la gloire de Dieu n’est pas sienne, il doit s’en détacher, dans son esprit il doit demeurer humble.

 

C’est une telle attitude qui est salutaire pour nous.  Car si nous ne nous y attelons pas, il y a de fortes chances que nous voulions détourner à nous  l’objet de cette gloire et chercher à interférer dans  les plans du Seigneur et finalement être humilié par Dieu.

 

Détachons notre esprit de toute recherche d’attention spéciale  des hommes, d’une élévation particulière au milieu des hommes, en rendant à Dieu ce qui doit lui être du et en nous rappelant simplement que nous ne sommes que des pécheurs rachetés qui ne faisons que bénéficier d’une grâce de Dieu : celle de porter la gloire de Dieu.

 

Que Dieu vous bénisse

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0