Jesus est à la porte!

Le Seigneur dit: « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. » (Apocalypse 3:20)

 

On ne peut pas s'empêcher d'y voir un parallèle avec Matthieu 24:33 : « De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte. »

 

Le message est clair. Il est à la porte et cette génération doit se préparer a cette éventualité.

 

Comme le monde rejette nous aussi chrétiens nous rejetons de plus en plus l'éventualité d'un imminent retour de Christ et même d'un possible retour. Mais le monde avec toute sa science ne réussit pas à mieux faire se porter l'homme individuellement moralement et encore moins spirituellement.

 

L'histoire du peuple Juif nous aura prouvé que ce ne sont pas les lois extérieures qui changent l'homme mais les lois intérieures de l'âme et de l'esprit. C'est la loi de Dieu incrustée dans notre être intérieur par la puissance de son Esprit qui apporte l'épanouissement réel rien d'autre. « Arrêtez, et sachez que je suis Dieu: Je domine sur les nations, je domine sur la terre » (Psaumes 46:10).

 

Il est bon alors d'arrêter toutes multiples occupations futiles et superficielles que nous avons et jeter les regards vers celui qui vient bientôt : « Voici, il vient avec les nuées. Et tout oeil le verra, même ceux qui l’ont percé; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui. Amen! » (Apocalypse 1:7)

 

Ceux qui l’ont percé c’est ceux qui refusaient obstinément de croire qu’il était réellement celui qu’il prétendait : le Fils de Dieu. Car il vient bientôt en effet. « Que celui qui a des oreilles pour entendre entende! ». Et même en fermant les oreilles et refusant d'entendre l'Éternel, il n'en demeure pas moins qu'il existe et dit ce qui est vrai.

 

A ce propos la Bible nous met sévèrement en garde contre le fait de refuser d'entendre l'Éternel : « Gardez-vous de refuser d’entendre celui qui parle; car si ceux-là n’ont pas échappé qui refusèrent d’entendre celui qui publiait les oracles sur la terre, combien moins échapperons-nous, si nous nous détournons de celui qui parle du haut des cieux. » (Hébreux 12:25)

 

Entendez vous ses coups tout doux à la porte de ce monde, disant : « Je viens ! » ? Lisez cette description d’Esaïe qui assimile la terre à un homme ivre, ivre de son péché et qui ne tient plus sur ses pieds : « La terre est déchirée, la terre se brise, la terre chancelle. La terre chancelle comme un homme ivre, elle vacille comme une cabane; son péché pèse sur elle, elle tombe, et ne se relève plus. » (Esaïe 24:19-20)

 

Ne sent-on pas aujourd’hui clairement ces soubresauts généralisés d’une terre déréglée, ivre de son péché, au regard de toutes les catastrophes naturelles, humaines, financières. « Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire. » (Matthieu 24:30)

Écrire commentaire

Commentaires: 0